décembre 2018
L M M J V S D
« Déc    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Présentation


Begiraleak est l’une des plus anciennes associations culturelles basques d’Iparralde, Pays Basque nord. Née en 1935 elle adopte le nom de Begiraleak, les mainteneurs, pour fixer à jamais le but de son existence, maintenir, développer et promouvoir la langue et la culture basque. Son activité commence le 3 mars 1935 par la mise en scène de la première pièce de théâtre jouée par les Begirale, Supazter xokoan (au coin du feu). Cette activité théâtrale va durer une trentaine d’années avec de œuvres d’auteurs prestigieux du Pays basque, Monzon, Lafitte, Iratzeder, Larzabal…

Très rapidement la danse surgit au sein de l’association et le groupe qui sillonnera l’ensemble du Pays basque naîtra dans le but de faire connaître les danses basques mais surtout de faire ressurgir des danses et des manifestations qui étaient tombées dans l’oubli, comme le carnaval Labourdin. Betti Bettelu, maître de danse de Begiraleak fut le promoteur du renouveau folklorique de notre province, le Labourd. Le groupe de danse de « BEGI » a été le fer de lance de l’association pendant toute son existence.

Il n’est de folklore sans identité comme il n’est d’identité sans langue et sans culture. C’est ce que s’est efforcé de maintenir Begiraleak pendant les trois quart de siècle d’existence.

Vers les années 1960 naît la chorale de Begiraleak qui enregistrera de nombreux disques et qui sera la première chorale mixte du Pays basque nord. Elle disparaitra vers 1975.

En 1980 apparaissent les cours de danses populaires afin d’enseigner les danses de notre patrimoine culturel aux personnes souhaitant danser sur la place publique. 30 ans de pratique et d’enseignement ont fait en sorte qu’aujourd’hui les « Mutxiko » se dansent partout en Pays basque et qu’il n’existe aucune fête en Pays Basque sans ces danses populaires qui ont suscité un engouement incomparable dans toute notre province du Labourd.

Suivant cette méthode d’enseignement, des cours de chant populaires sont organisés vers les années 90 et leur succès est aussi important que celui de la danse.

Nous pouvons affirmer que Begiraleak a été l’association de référence dans ces deux domaines depuis des décennies et que la raison même de sa création est toujours aussi vivante qu’en 1935.

Ces dernières années, Begiraleak a connu un développement sans précédent car elle compte aujourd’hui plus de 300 membres. Cet engouement n’est pas sans rapport avec la demande pressante d’une population en quête de son identité socioculturelle. « Begi » a su s’adapter et s’est diversifiée avec la création de nouvelles sections comme la gastronomie qui dispense des cours de cuisine basque, l’Euskal Txoko qui regroupe les gens désireux de parfaire leur maîtrise de la langue basque, la musique autochtone avec des cours de divers intruments basques( Txalaparta, gaita, txistu,atabal) et une section d’ethno folklore, de recherche folklorique, de création et d’édition d’ouvrages littéraires basques.

Tout au long de son histoire bien singulière, notre association a toujours suivi le même objectif parfaitement résumé par son nom : maintenir vivantes, développer et promouvoir la langue et la culture basque. Le terme folklore est pris ici dans son sens étymologique, “folk” – “lore” (W.S. Thoms, 1846) : savoir du peuple, science des traditions, des usages et de l’art populaire d’un pays (Le Robert).

Gora Begiraleak! Vive Begiraleak!